Séminaire de recherche : Langues peu dotées et langues en danger: deux défis différents pour le traitement automatique de la parole (Laurent Besacier, LIG)

L'équipe ERTIM de l'INALCO a le plaisir de vous inviter à son prochain séminaire de recherche, le mardi 7 février à 14h30, au 2 rue de Lille, Paris 7ème

Langues peu dotées et langues en danger: deux défis différents pour le traitement automatique de la parole
(Laurent Besacier, LIG)

Résumé

Dans ce séminaire, je commencerai par définir deux concepts différents: langues peu dotées et langues en danger. Les langues peu dotées présentent un enjeu sociétal et économique important: il s’agit de doter ces langues d’outils et de ressources pour le traitement automatique du langage naturel. Je présenterai quelques contributions du LIG sur ce thème dans le domaine du développement de technologies vocales (principalement reconnaissance automatique de la parole). La problématique des langues en danger est différente : il s’agit de documenter et décrire les langues condamnées à disparaitre dans un futur proche ou de contribuer à leur revitalisation quand il est encore temps. Ici, les technologies (traitement automatique de la parole, applications mobiles) peuvent aider le linguiste de terrain dans son travail de documentation / description. J’illustrerai les travaux conduits au LIG sur ce thème à travers deux projets consacrés à des langues d’Afrique Sub-Saharienne: ALFFA (langues peu dotées) et BULB (langues en danger).

Bio

Laurent Besacier a obtenu un diplôme d’ingénieur en électronique et traitement de l’information en (CPE Lyon) puis un doctorat en informatique (U. Avignon) pour des recherches en reconnaissance automatique du locuteur. Après un postdoctorat dans un laboratoire de traitement du signal (EPFL), il s’est intéressé à la reconnaissance automatique de la parole, devenu son thème principal de recherche après 1999 en tant que maître de conférence à l’université Grenoble. Laurent Besacier est à l’origine du domaine du traitement automatique des langues peu dotées désormais fortement visible dans les communautés du traitement automatique de la parole et du langage (chair du bureau de la conférence bi-annuelle SLTU - Spoken Language Technologies for Under-resourced languages - et membre du comité LRL - Less-Resourced Languages - de ELRA). Après une année sabbatique passée au centre de recherche d’IBM Watson aux USA (2005-2006), une autre partie de ses recherches s’est dirigée vers la traduction automatique. Ces évolutions thématiques (traduction, langues peu dotées) l’ont amené à se rapprocher des sciences humaines (linguistes, phonéticiens, traducteurs). Laurent Besacier est professeur à l’université Grenoble Alpes (UGA) depuis Septembre 2009 et membre junior de l'Institut universitaire de France (IUF) depuis octobre 2012.

Informations pratiques

Le séminaire aura lieu mardi 7 février 2016, de 14h30 à 16h30 à l'Inalco Recherche, 2 rue de Lille, Paris (salons d'honneur). Accès : Musée d'Orsay (RER C), Saint Germain des Prés (ligne 4), Rue du Bac (ligne 12), Palais Royal - Musée du Louvre (ligne 1).